Tags

, ,

Fuck you Abdel!

Lors de la proclamation de la «libération» de la Libye le 23 octobre dernier, le président du Conseil national de transition, Moustapha Abdeljalil, affirmait que la charia serait à l’avenir la principale source de la législation en Libye.

Sous le régime de Mouammar Kadhafi, la loi n’interdisait pas la polygamie mais imposait des conditions préalables, notamment le consentement de la première épouse. Interrogé à ce sujet, le premier ministre libyen par intérim, Abdel Rahim al-Kib, visiblement surpris, a d’abord répondu sur le ton de l’humour : «Je ne sais pas si c’est bien l’endroit pour en discuter mais… j’en ai une (femme), ça me suffit. Je n’ai pas l’intention d’en avoir une autre».

«Ne vous inquiétez pas à ce sujet. Ce ne sera pas un problème, je vous le garantis», a-t-il ajouté sans autrement s’expliquer.